Vendredi 14 Octobre 2016 - Lundi 17 Avril 2017 du 10:00 au 17:00
Visiteurs individuels

Entre 1873 et 1934, les paquebots de la Red Star Line ne transportèrent pas seulement des émigrants sur la route du rêve américain. La compagnie maritime organisait également entre les années 20 et 30 des croisières et des voyages autour du monde, le plus souvent pour de riches touristes et hommes d’affaires anglais et américains. L’exposition ‘Cruise Away’ montre la vie à bord des navires transatlantiques. 

Les témoignages de journaux intimes et compte-rendu de voyage des passagers et de l’équipage en constituent le fil conducteur. Ils sont riches en récits sur Anvers. L’équipage des bateaux de croisières était en effet en grande partie constitué de marins anversois, pour qui c’était une belle occasion de voir le monde. L’exposition dépeint également l’ambiance de l’entre-deux-guerres et la montée en puissance des sites touristiques.

Cages d'or?

Elle porte également un regard critique sur les croisières des Années Folles. Le bateau de l’époque avait tout d’une cage dorée. Le confort à outrance coupait en fait les passagers des régions qu’ils visitaient. Les préjugés coloniaux et l’immense gouffre entre riches et pauvres étaient manifestes lors des rares contacts entre les croisiéristes et la population locale. 

La photographe Mashid Mohadjerin ajoute avec ses clichés une dimension contemporaine à l’histoire des croisières. Elle a parcouru avec la journaliste Ayfer Erkul une partie de la route d’un bateau de croisière de la Red Star Line en Méditerranée.

Informations pratiques

Cruise Away
Le tour du monde avec la Red Star Line 
13/10/2016 – 17/4/2017
Exposition gratuite
 

Le livre

Red Star Line: Cruise (1894 – 1931) 

Les Etats-Unis introduisirent des quotas d’immigration en 1921 et 1924. Le flux d’émigrants européens se tarissant, des armements comme la Red Star Line à Anvers trouvèrent de nouvelles sources de revenus dans le tourisme. Les transatlantiques furent transformés en bateaux de croisière pour transporter des passagers très riches vers des destinations exotiques.A bord, l’ambiance des Années Folles battait son plein.

Les passagers écoutaient du jazz, dansaient, buvaient beaucoup d’alcool et se prélassaient au bord d’une piscine en plein air. Ces bateaux de croisières étaient en fait des cages dorées qui tenaient les passagers à l’écart des pays qu’ils étaient sensés visiter. 

Des collaborateurs du musée et des experts internationaux dépeignent dans le livre la vie à bord d’un bateau de luxe. Ils évoquent l’esprit du temps et explorent les motivations et les impressions des croisiéristes. Des images historiques et des photos contemporaines de Mashid Modjaherin constituent le fil conducteur du récit.

Le catalogue est publié par la maison d’éditions Davidsfonds. Avec des textes de Bram Beelaert, DeSoto Brown, Ayfer Erkul, Waleed Hazbun, Marie-Charlotte LeBailly, An Lombaerts, Mike Robinson et Gerrit Verhoeven.   

S.S. Belgenland: concert Flat Earth Society met film 

Le S.S. Belgenland de la Red Star Line fit six fois le tour du monde. On a récemment découvert 15 rouleaux de pellicule de la troisième croisière de ce genre, en 1927-1928. Ces films amateurs constituaient le récit de voyage de la famille Olsen. 

Les films ont été soigneusement restaurés, retravaillés et montés sur musique par Peter Vermeersch, qui interprétera le 1er octobre avec son groupe Flat Earth Society la bande-son du film.

  • samedi 1/10 à 20 heures
  • 12 euros en prévente / 15 euros à la caisse
  • Billets via www.redstarline.be