Traces de la Red Star Line

La Red Star Line a été active sur l’Eilandje pendant plus d’un demi-siècle. Ses navires amarraient juste avant le coude de l’Escaut. Loin du centre pour des raisons de sécurité. L’armement voulait en effet initialement transporter aussi du pétrole. Bien que ces plans n’aient pas été réalisés, le site ne fut jamais adapté. Le lieu de départ resta au-delà des grands bollards, juste avant le coude de l’Escaut.

Il y avait un départ par semaine, généralement le samedi. Les passagers, parfois jusqu’à 2 500 par bateau, se rassemblaient au Rijnkaai. Les passagers de 3e classe devaient d’abord subir les contrôles médicaux et administratifs. Les passagers de 1e et 2e classes montaient à bord sans être contrôlés. L’agitation était à son comble car, outre les passagers, se massaient sur le quai des parents et amis venus faire leurs adieux à ces chercheurs de fortune et des curieux venus admirer ces géants des mers. Toutes ces activités ont laissé des traces dans la ville, et surtout sur l’Eilandje.

 

Les bollards de la Red Star Line

Le Belgenland II, le navire-amiral de la Red Star Line, jeta la première fois l’ancre à Anvers en 1923. Le Belgenland II était alors le plus grand navire à amarrer aux quais d’Anvers. Sa première arrivée à Anvers causa un véritable raz-de-marée humain. Il fallut placer des bollards d’amarrage supplémentaires pour les manœuvres et l’amarrage du navire. Ces bollards sont encore à leur place. 

SANBA – Rijnkaai 21

Les bureaux de la Red Star Line ont été établis en divers endroits dans la ville au fil des ans. Un temps à la Kammenstraat, plus tard au Jordaenskaai puis au Rijnkaai 21, à proximité des hangars de la compagnie maritime. C’est aujourd’hui un bel immeuble d’habitation rénové. On voit toujours sur la façade les lettres SANBA, Société Anonyme de Navigation Belge-Américaine. La façade arrière du bâtiment, à la Braziliëstraat, est ornée de deux blasons, celui de Belgique et celui de l’Amérique, qui témoignaient des activités transatlantiques de l’armement.

Le Loodswezen

Le Loodswezen est un lieu moins connu d’Anvers. On y trouve une statue commémorant les marins tués. Les navires font retentir leur corne au passage en hommage aux marins tués pendant la guerre. Cet endroit est spécial pour la Red Star Line pour une tout autre raison: c’est ici qu’Eugeen Venesoen y avait son bureau. Venesoen fut de 1891 à 1924 commissaire à l’émigration de l’État belge.

Le café de mère Van Mieghem

Le peintre anversois Eugeen Van Mieghem fut un témoin privilégié des activités de la Red Star Line sur les quais. Sa mère tenait un café de l’autre côté de la rue. Eugeen Van Mieghem était fasciné par les allées et venues des émigrants. À une époque où la photographie en était à ses balbutiements, ses centaines de croquis et de dessins de la vie du port ont pris valeur de documents historiques. Le café a disparu depuis longtemps, mais en examinant de plus près le terrain vague où il se trouvait, on y trouvera peut-être des traces du passé. En cherchant bien, vous trouverez quelques traces sur le mur d’un terrain vague. 

 

Un quartier de la ville en pleine expansion

Le site de la Red Star Line est avec le Shop et l’entrepôt Montevideo un des lieux-phares du nouveau quartier Montevideo, sur l’Eilandje.

Le site de la Red Star Line est situé dans le quartier Montevideo, au cœur de l’ancienne zone portuaire l’Eilandje. Une série d’ambitieux projets d’urbanisme a transformé l’Eilandje en un quartier bruissant d’activités commerciales et culturelles.

L’espace public autour des vieux bassins a pris un nouveau visage. L’entrepôt Felixpakhuis a été rénové et abrite les archives communales depuis 2008. Et l’ancien quartier portuaire s’est doté d’un bâtiment-phare avec le Museum aan de Stroom (MAS).

Le site rénové de la Red Star Line est avec le Shop, les entrepôts Montevideo et la Limaplein réaménagée un des sites majeurs du quartier Montevideo.