En dépit du froid, le hangar du Parc Spoor Noord baignait dans la chaleur de l’enthousiasme en ce samedi 6 avril. À la demande du Musée Red Star Line, le plasticien et cinéaste Hans Op de Beeck (°1969, Turnhout) tournait alors ‘Dance’, son film contemporain sur la migration. ‘Dance’ est un film sobre et poétique destiné à faire réfléchir le public sur l’émigration d’hier et d’aujourd’hui.

Quelque 770 figurants se sont glissés dans la peau d’un émigrant de la Red Star Line. Dans des vêtements sobres et universels spécialement créés pour le projet, ils se sont livrés à une chorégraphie de gestes simples et quotidiens évoquant l’émigration et le voyage.

“L’enthousiasme des près de 800 figurants faisait chaud au cœur”, dit Hans Op de Beeck à l’issue du tournage. “Même les figurants pour les scènes dans les douches le matin sont restés enthousiastes et professionnels, ce qui n’était pas évident compte tenu du froid.”

“Nous avons été agréablement surpris par la réaction à notre appel de figurants. Cela montre que le public attend avec impatience l’ouverture du Musée Red Star Line cet automne”, dit Luc Verheyen, coordinateur du projet du Musée Red Star Line.

‘Dance’ est projeté en boucle à la fin de la visite à partir de l’inauguration du Musée Red Star Line le 28 septembre. Une dernière halte pour faire réfléchir à l’immigration à travers les temps.

 

Timelapse 6 avril

Dance 6 april 2013 from 5GRADENOOST on Vimeo.

 

La parole à quelques figurants

  • "J’ai apprécié l’ambiance détendue, grâce notamment au travail de Hans op de Beeck et de ses collaborateurs. La journée s’est très bien passée. Il faisait froid pour les prises sous la douche, mais l’atmosphère était très chaleureuse. Au nom d’un Hollandais, merci à la Belgique."
    Gert Hulleman
     
  • "Merci de m’avoir donné la chance de vivre cette expérience inoubliable. Et chapeau bas pour Hans Op de Beek: obtenir de 800 personnes qu’elles restent silencieuses et calmes avec gentillesse et patience, il faut le faire ! Son film sera à coup sûr touchant et poétique."
    Johanna Fontier
     
  • "Une expérience inoubliable, sereine et impressionnante."
    Hans Heye