2013

Le Musée Red Star Line a été inauguré le 27 septembre 2013 par le Roi Philippe et la Reine Mathilde. Il recevait ses premiers visiteurs un jour plus tard. 
 

2012

La dernière ligne droite avant l’ouverture du musée. Un an avant l’inauguration, le public est accueilli une dernière fois pour visiter les bâtiments historiques dans leur état d’origine. Le Musée Red Star Line organise avec Anvers Open un festival culturel du 28 avril au 13 mai avec toutes sortes d’activités culturelles évoquant les beaux jours de la Red Star Line. L’entreprise de travaux publics livre en septembre les entrepôts restaurés. La Tour est achevée en décembre. L’aménagement de l’exposition principale commence en octobre.

 

2011

Les travaux de fondation et de structure des bâtiments s’achèvent en mars 2011. La restauration proprement dite du bâtiment, phase 2 du projet, commence le 18 avril. Elle est confiée à l’entreprise Strabag. 

Le Musée Red Star Line rassemble entre temps des récits historiques et contemporains sur l’émigration, en vue de les intégrer au nouveau musée. Ces histoires sont également confiées aux archives communales d’Anvers.

 

2010

Dans leur arrêté du 12 mars, les autorités flamandes fixent le montant définitif de la prime de restauration. Les bâtiments désaffectés sont montrés une dernière fois au public le 16 mai à l’occasion de la journée Publiek Geheim de VRT Canvas.

Les travaux de construction préparatoires commencent le 17 mai. La première phase concerne des travaux de terrassement, les fondations et les sous-sols de RSL 2. L’entreprise de travaux publics est THV Van Wellen-BMG. La pose de la première pierre a lieu le 28 juin.

 

2009

Le permis de construire est délivré.

 

2008

AG Vespa est désigné comme maître d’ouvrage délégué et prépare le projet de construction au nom et pour le compte de la Ville.

Le projet d’architecture est mis au point et un budget de réalisation maximal est fixé.

Le groupe maritime international anversois CMB (la Compagnie Maritime Belge) devient sponsor principal du Musée Red Star Line.

 

2007

Une note du comité scientifique fait le lien entre l’histoire locale et historique de la compagnie maritime Red Star Line et ses passagers et la notion universelle de mobilité humaine.

Après Red Star Line 2 et 3, le Ministre flamand Dirk Van Mechelen classe également monument historique le bâtiment d’angle RSL 1, le plus ancien des trois.

Le Collège des bourgmestre et échevins approuve l’avant-projet de restauration des trois bâtiments de Beyer Blinder Belle. 

L’asbl Musée et Héritage Anvers est nommée responsable du projet. Une équipe de coordination et de préparation du musée est constituée à partir de l’automne 2007.

 

2005

Le Collège des bourgmestre et échevins décide d’acheter les bâtiments de la Red Star Line, qui appartiennent à l’Autorité Portuaire. Après une procédure dirigée par le Maître d’Ouvrage flamand, le bureau d’architecture new-yorkais Beyer Blinder Belle Architects & Planners LLP, en association temporaire avec le bureau d’ingénieurs anversois Arcade, est sélectionné comme concepteur et réalisateur des bâtiments.

 

2004

Après des travaux de recherche en Belgique et aux États-Unis, le Collège des bourgmestre et échevins crée un groupe de projet qui examine la transformation des bâtiments en lieu du souvenir ‘à fonction muséale pédagogique’.

 

2002

Le Musée National de la Marine organise l’exposition ‘Émigrants’ sur l’histoire de la Red Star Line et l’émigration via Anvers. Les premiers contacts sont établis avec la Fondation Ellis Island et le Musée de l’Immigration d’Ellis Island à New York. 

 

2001

Les autorités flamandes donnent le statut de bâtiment historique à deux des trois hangars de la Red Star Line (RSL 2 et RSL 3 ‘pour leur valeur historique et de patrimoine industriel’.

 

2000

Le Collège des bourgmestre et échevins émet un avis favorable pour la protection de monuments dans la zone portuaire et l’Eilandje. Sur la liste des bâtiments classés monuments historiques figurent les entrepôts Montevideo, De Shop et les bâtiments de la Red Star Line.

 

1934-1992

Jusqu’en 1934, les bâtiments du Quai du Rhin servaient de centre de contrôles médicaux et administratifs des passagers de 3e classe voyageant avec la compagnie maritime Red Star Line.

Après la faillite de l’armement en 1934, le complexe Red Star Line fut plusieurs fois transformé et adapté à d’autres fonctions puis fut désaffecté. Avec les bâtiments, c’est aussi l’histoire de la compagnie maritime qui sombra dans l’oubli. 

En 1992, le collectionneur de la Red Star Line Robert Vervoort demande à l’administration communale de placer une pierre commémorative sur les quais de l’Escaut à l’occasion du 120e anniversaire de la fondation de l’armement. Le classement des bâtiments n’est pas encore à l’ordre du jour.