Transportant toute une vie dans quelques valises, des millions d’Européens prennent à partir de 1800 le bateau à destination de l’Amérique. Les États-Unis et le Canada représentent la Terre Promise pour ceux qui cherchent la fortune ou partent simplement en quête d’une vie meilleure. Le voyage vers le Nouveau Monde commence pour beaucoup d’entre eux dans un hangar portuaire à Anvers. Entre 1873 et 1934, les transatlantiques de la Red Star Line ouvrent la voie d’une vie nouvelle à quelque 2 millions d’hommes, de femmes et d’enfants.

 

De grands espoirs et de déceptions profondes

Le Musée Red Star Line est établi dans les hangars historiques de la légendaire compagnie maritime. Il raconte l’histoire de ces millions d’Européens assez courageux ou désespérés pour laisser tout derrière eux en quête d’une vie meilleure. Les faisant passer par tous les stades émotionnels – hautes espérances, profondes désillusions, montées d’adrénaline, nuits d’insomnie –, leur rêve s’apprête à devenir réalité. Ou pas. Les anciens hangars de la Red Star Line sont le lieu idéal pour rendre tangibles les histoires de ces millions de voyageurs. Leurs rêves et aspirations reprennent vie dans ce décor évocateur. 

 

De tous les temps

Le Musée Red Star Line est un voyage dans le passé, une rencontre avec le présent. L’émigration a pris depuis lors un autre visage, mais la face humaine de l’émigration, elle, est intemporelle et universelle.