Qu’il s’agisse d’anciens réfugiés, d’étudiants qui ont choisi de rester ou d’immigrés d’autres villes belges: chaque Anversois immigré qui habite ici depuis au moins cinq ans peut partager son histoire. Comment ont-ils vécu cette période ? Ont-ils des endroits spéciaux qui évoquent des sensations de bonheur, de nostalgie, d’espoir, de manque où ils se sentent chez eux ?

Ils peuvent tracer leur histoire sur une carte d’Anvers: dessiner, écrire, par une esquisse, un collage... tout est permis. Les histoires seront reprises dans la collection Red Star Line et les cartes seront transformées en petits bateaux qui ensuite feront partie de la collection 'Thuishaven' ('Port d’attache') du musée.

Chaque petit bateau en papier représente une histoire personnelle chargée d’émotion. Le Musée Red Star Line devient ainsi le point d’ancrage de tous les témoignages collectés. De certains de ces témoignages, nous souhaitons garder l’image en les montrant dans le musée. Les plus belles histoires seront rassemblées en une publication unique, mise en forme par Dooreman.

Si Anvers peut d’abord s’appeler port mondial, la ville porte également le titre de port d’attache: un endroit où il fait bon vivre pour chacun. Quelques Anversois connus supportent le projet en tant qu’ambassadeurs et partagent leur histoire avec nous : Geert Hoste, Fatinha Ramos, Deepak Mehta, Mohamed Barrie et Fatima Marzouki. Lisez leur histoire (en néerlandais).

Les cartes et les histoires

Plus de 700 personnes ont nous donné des cartes. Certaines d'entre eux racontaient leurs histoires devant le camera. Regardez le documentaire:  

Voir tous les cartes en ligne

En pratique

  • 'Thuishaven' ('Port d’attache'), du 22 septembre au 21 octobre dans l’entrepôt du Musée Red Star Line.
  • Entrée gratuite

'Thuishaven' ('Port d’attache') est inspiré du projet artistique 'Mapping Manhattan' de Becky Cooper, mais va plus loin en transformant les histoires en bateaux, en les reprenant dans la collection du musée et en les exposant.